Une histoire de mariage

Début août 2019, notre voyage autour du monde de 8 mois se terminait tout doucement au Caire, en Égypte. Pour fêter cette magnifique aventure de couple, nous nous sommes offerts un dîner dans un restaurant tournant au sommet d’un hôtel réputé. Tandis que le soleil se couchait sur les quartiers de la ville, nous échangions sur nos ressentis des derniers mois, lorsque Glen a décidé de me faire sa demande. Un cadre romantique au possible qui restera gravé dans nos mémoires. Évidemment, j’ai accepté sans réfléchir.

Voilà comment nous nous sommes embarqués pour une nouvelle aventure, celle du mariage. Les semaines qui ont suivi, les questions pratiques d’organisation ont repris le dessus : Où célébrer le mariage ? En France ? En Nouvelle-Zélande ? Ailleurs ? Comment faire pour que le mariage soit reconnu dans les deux pays ? Et bien sûr, quand souhaitons-nous nous marier ?

Nous étions d’accord sur le fait de ne pas attendre trop longtemps, pour éviter de tomber dans une organisation sans fin, et de faire face à des frais qui se rallongent. L’été en Nouvelle-Zélande arrivant en premier, nous avons choisi de le célébrer en février dans ce pays. Puis de faire une cérémonie moins formelle en France l’été suivi, en juillet 2020.

Finalement, la vie au sens propre du terme, en a décidé autrement. Je suis tombée enceinte après avoir rejoint Glen en Nouvelle-Zélande, et notre petit bout est prévu pour fin juillet 2020. Nous avons donc dû nous adapter et ne considérer qu’une seule cérémonie, avec un invité surprise.

Se marier en Nouvelle-Zélande ?

Différents représentants officiels peuvent célébrer un mariage en Nouvelle-Zélande. Ces personnes doivent être reconnues par l’état, et peuvent être des indépendants. L’avantage, c’est que l’on peut se marier n’importe où, grâce à un officiant indépendant qui se déplace sur le lieu choisi.

Pour que le mariage soit reconnu dans les deux pays, France et Nouvelle-Zélande, il faut faire des demandes en amont. Auprès de l’ambassade de France à Wellington, j’ai pu faire une demande de Certificat de capacité à mariage. Tandis qu’auprès du gouvernement néo-zélandais, Glen a fait une demande de Marriage Licence. Une fois ces deux documents reçus, en l’espace d’environ un mois, nous étions prêts au niveau administratif.

Nous avons fait le choix de louer un lieu privé, qui nous a permis de loger certains invités, et de profiter d’un cadre reposant au milieu des arbres et de la nature. La cérémonie a eu lieu en comité restreint, accompagné du chant des oiseaux, des rayons du soleil à travers les branches et du murmure d’un cours d’eau.

Les vœux ont été échangés, les phrases légales prononcées, puis nous avons signé l’acte de mariage, ainsi que nos témoins. La personne officiant la cérémonie a ensuite fait les démarches nécessaires pour que le mariage soit reconnu en Nouvelle-Zélande. Nous avons dû acheter le certificat, appelé NZ Marriage Certificate. Grâce à ce papier, j’ai pu demander la transcription du mariage auprès de l’ambassade de France. Très rapidement, j’ai reçu la copie de notre acte de mariage, et notre livret de famille. Ainsi, notre mariage a pu être aussi reconnu en France.

J’ai tenté d’aller à l’essentiel pour que la lecture de cet article reste agréable, mais si vous avez des questions ou souhaitez un article plus complet concernant ces démarches administratives, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

J’espère que cet article vous a plu et je vous dis à bientôt !

Kelly Anaeh 🕊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *