Canada 1/2 : De Montréal à Vancouver – Côte Est : Montréal, Ottawa, Toronto et les chutes du Niagara

Arrivés en hiver à Montréal, nous allons parcourir le Canada durant deux mois, de l’est vers l’ouest, jusqu’à atteindre Vancouver, au printemps.

Notre avion décolle depuis Paris, pour rejoindre Montréal, début mars. La température extérieure avoisine les -10°C, alors qu’en France, nous voyions les prémisses du printemps arriver. En étant bien couverts, de la tête au pied, nous nous adaptons à ce climat et sommes ravis d’expérimenter le Canada durant cette belle saison blanche.

Photo © Montreal / KA

Montréal est une ville étendue, aérée et agréable à vivre. Nous avons la chance de séjourner dans le quartier d’Outremont, derrière le Mont Royal. Tout le long de notre séjour au Canada, nous allons pratiquer le house sitting, donc garder la maison et les animaux de compagnie de personnes souhaitant partir sereinement en vacances. Cette manière de voyager va nous permettre de prendre notre temps et de nous imprégner de la culture locale. Dans ce quartier de Montréal, nous apprécions la tranquillité, et la proximité avec le Mont Royal, qui est une véritable attraction naturelle pour les habitants comme pour les touristes. Les pentes enneigées sont transformées en pistes de ski, et la nature abrite une faune locale que l’on aperçoit facilement.

Photo © Mount Royal, Montreal / GC

Un peu partout dans les rues de Montréal, il est facile de trouver de chaleureux petits cafés ou restaurants, pour se réchauffer et goûter à leur fameuse poutine. Un mélange de frites, de fromage et de sauce qui peut s’accompagner de viande et nous apporte les calories nécessaires pour lutter contre le froid. 😄 Pour se déplacer tout le long de l’hiver, même lorsque les trottoirs sont verglacés et enneigés, la ville a créé un réseau souterrain, qui relie les principales stations de métro, à pied. Une idée pratique, lorsque l’on voit le thermomètre s’approcher de -17°C au mois de mars.

Sur les conseils d’une amie, nous dégustons un brunch au restaurant « les enfants terribles » qui offre une vue d’ensemble sur la ville depuis le 44ème étage d’un immeuble. Une expérience abordable, et très sympathique pour dire au revoir à Montréal et nous mettre en route vers Ottawa.

Photo © Panorama, Montreal / GC

Capitale du Canada, Ottawa nous accueille sous la neige. Nous rejoignons notre house sitting situé en banlieue, où les amas de neige dépassent les un mètre dans les jardins. Un nouveau style de vie, qui permet de développer nos compétences de conduite et de marche, sur la glace.

A une petite heure de route d’Ottawa, se trouve le parc Omega, réunissant les animaux sauvages du Canada au sein d’une réserve naturelle. Le parcours se fait en voiture, avec plusieurs arrêts pour observer les animaux, ou participer aux activités organisées par le parc. Un lieu très appréciable, que nous aurions eu le regret de ne pas faire, lors de notre séjour à Ottawa.

Photo © Omega Park / GC

La ville d’Ottawa en elle-même n’est pas notre préférée, sûrement car le temps ne s’y prêtait pas forcément. Nous avons privilégié notre travail sur nos projets artistiques, et conservé nos forces pour les prochaines aventures, tout en faisant des pauses pour jouer dans la neige. ☃

Photo © Playful time, Ottawa / KA

Repartis pour un trajet en bus, nous nous dirigeons vers Toronto, à environ 5h de route. Nous y faisons une escale pour rencontrer un ami de Glen, qui a la gentillesse de nous héberger. C’est l’occasion de découvrir un quartier en dehors du centre ville, au bord du lac Ontario, un des 5 grands lacs de l’Amérique du Nord, hérités de la dernière période glaciaire. Ces lacs sont très prisés par les touristes comme par les locaux, pour profiter d’un séjour au sein du fameux cottage canadien, les pieds dans l’eau et la tête dans les forêts de pins. En périphérie de Toronto, les paysages ne sont pas aussi sauvages, mais nous prenons plaisir à nous promener au sein d’un des parcs qui bordent le lac et offrent un refuge pour la faune et la flore locales.

Photo © Colonel Samuel Smith park, Toronto / GC

Le lac Ontario est approvisionné par la rivière Niagara, célèbre pour les chutes du Niagara. D’une hauteur de près de 50 mètres, elles récoltent les eaux des 4 autres grands lacs, puis continuent leur route jusqu’à l’Océan Atlantique. Une immense machinerie, aussi impressionnante en été qu’en hiver, parmi les blocs de glace. Un vibrant spectacle de la puissance de la nature, et la force de l’élément eau.

Photo © Misty Niagara Falls / GC

Nous quittons les chutes du Niagara, enjoués de cette rencontre et revigorés, malgré nos doigts congelés à travers nos gants ❄. Comme les chutes se situent à la frontière avec les États-Unis, nous avons voulu en profiter pour faire une escale à New York, dont je vous parlerai dans un autre article.

Photo © Water element, Niagara Falls / GC

Pour le moment, je vous invite à lire la suite de notre épopée au Canada et à découvrir notre coup de cœur 💖, Banff, dans l’article suivant : « Canada 2/2 : De Montréal à Vancouver – Côte Ouest : Calgary, le parc national de Banff, Jasper et Vancouver. »

Kelly Anaeh et le photographe, Glen Christie

Photo mise en avant : © Panorama, Niagara Falls / GC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *