Canada 2/2 : De Montréal à Vancouver – Côte Ouest : Calgary, le parc national de Banff, Jasper et Vancouver

Après quelques jours à New York, que nous avons rejoins en bus de nuit depuis les chutes du Niagara, nous décidons de prendre l’avion pour Calgary, à l’Ouest du Canada.

Le fait de sortir du territoire canadien et d’y rentrer après une courte durée aux États-Unis a rendu la douane sceptique. Cela leur prendra une petite heure, quelques questions sur les raisons de notre séjour, notre itinéraire et notre type d’hébergement, quelques justificatifs grâce à des mails de réservations et vérifications, avant de nous autoriser à passer un autre mois au Canada.

C’est un nouveau house sitting qui nous a menés jusqu’à Calgary. Au calme, en dehors de la ville, proche de parcs et de la rivière Bow, nous en profitons pour reprendre quelques bonnes habitudes de vie (cuisine et sport). Le centre ville, en lui-même est rapide à visiter, quelques chouettes boutiques, et cafés pour déguster un chocolat chaud et un roulé à la cannelle. 😋

Photo © Bow River, Calgary / KA

Le gros avantage de Calgary, est qu’elle se situe à une petite heure et demi de route du parc national de Banff au sein des rocheuses canadiennes. Nous prenons une navette pour la ville de Banff, où nous allons séjourner quelques jours.

Photo © Main Street, Banff / GC

Au sein du parc national, Banff est la principale ville, et fait l’objet de mesures de protection de l’environnement strictes. Ici, les habitants et les animaux sauvages cohabitent, dans le respect de chacun. En promenade, il nous faut rester sur les sentiers, idéalement en pleine journée, lorsque d’autres personnes sont présentes. La nuit tombée, les animaux sortent, et il n’est pas rare d’observer les cerfs et wapitis s’abreuver. La ville se situe dans une vallée, qui abrite également des ours, loups et coyotes, mais qui se font plus discrets.

Photo © Deers, Banff / GC

Pour observer les magnifiques alentours, Banff offre de nombreux sentiers de randonnée. Notre préféré est le sentier qui mène au sommet du mont Tunnel. Tout du long, la vue et les paysages sont magnifiques jusqu’au sommet, qui offre une vue panoramique sur la ville.

Photo © View from Tunnel Mount, Banff / GC

Nous prenons également plaisir à longer la rivière Bow, qui s’écoule en cascades, jusqu’à un point de vue idyllique sur la vallée. A l’Ouest de la ville, le sentier reprend autour des marécages, où il est possible d’observer des castors pour les plus chanceux et patients. Ce sentier, est à proximité d’une grotte souterraine qui témoigne de la présence de sources d’eau chaude naturelles au sein du parc. C’est d’ailleurs pour la protection de ces sources que le parc a été créé. Il est possible de s’y baigner au sein des sources thermales Upper Hot Springs, au milieu des montagnes. Une piscine à ciel ouvert, où nous détendons nos muscles, après les heures de marche.

Photo © Falls, Valley, Marsh, Banff / GC

Ce séjour a Banff et son parc national est sans nul doute, notre coup de cœur💖de ce voyage. En pleine nature, nous n’avons de cesse d’explorer les paysages à couper le souffle. Le centre ville est mignon et typique, avec de nombreuses construction en bois, et de délicieux cafés et restaurants. Nous sommes ravis d’avoir trouvé ce havre de paix, et repartons sereins avec une queue de castor en guise de gourmandise. C’est une pâtisserie de pâte frite, tartinée avec ce que l’on souhaite. Pour notre part, on choisit de rester dans la tradition, avec le sirop d’érable. 😋

Depuis Banff, nous souhaitons rejoindre Jasper, à 4h de route en navette. Nous traversons les deux parc nationaux de Banff et Jasper, au milieu duquel trône le lac Louise. Nous ne nous y arrêtons pas, car il est préférable de le visiter en été. Nous sommes en avril et le lac est encore complètement gelé. Jasper est notre point de départ pour prendre le train qui traverse tout le Canada d’Est en Ouest, de Toronto à Vancouver.

Photo © Road Trip, Banff National Park / KA

Après une promenade dans les rues de Jasper, nous rattrapons le train en direction de Vancouver. Nous traversons les montagnes rocheuses, à très faible allure, maximum 60km/h. La conduite du train est complexe dans cet environnement et le conducteur doit rester en alerte en cas de chutes de roches sur la voie. Ce trajet dure donc 24h pour atteindre l’Océan pacifique. Au début, nous souhaitions traverser tout le Canada avec ce train. Finalement, cette partie dans les rocheuses nous offre la plus spectaculaire, et nous ne regrettons pas d’avoir opté pour l’avion jusqu’à Calgary.

Photo © Transcanada, Canadian Rockies / GC

En fin de journée, nous atteignons Vancouver. Une ville dont nous avons beaucoup entendu parler et où nous allons faire un house sitting vers Maple Ridge, proche des montagnes. Nous profitons de nos dernières promenades parmi les lacs, les marées et les vallées.

Photo © Pitt-Addington Marsh / GC

Nous nous offrons quelques jours en centre ville pour découvrir Vancouver. Avec un climat plus tempéré, le printemps commence à s’installer en cette fin d’avril. Nous avons la chance de faire une virée en voilier dans la baie, avec des amis de Glen. Le parc Stanley est le poumon de la ville, où il fait bon s’y balader, et passer la journée. L’ambiance est agréable pour terminer notre séjour de 2 mois au Canada.

Photo © Vacouver / GC & KA

Fidèle à sa réputation, le Canada est un vaste espace de terres sauvages. Notre périple, organisé autour des opportunités de house sitting, nous a fait relier les principales villes du pays. Entre elles, les distances sont très longues et la nature reprend ses droits. Nous avons apprécié prendre notre temps pour explorer ce pays, voir les paysages évoluer d’Est en Ouest, et au fil des saisons. Ce sera un pays où nous reviendrons pour nous ressourcer en pleine nature, entre lacs et montagnes, au sein des rocheuses.

Kelly Anaeh et le photographe, Glen Christie

Photo mise en avant : © Canadian Rocks, Banff National Park / GC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *