Le voyage initiatique : Le malaise 2/9

Le voyage initiatique : Le malaise 2/9

À travers un événement malheureux, une situation difficile ou un état de mal-être général, nous sommes appelés à franchir une nouvelle étape dans notre vie.

Campbell* utilise la métaphore du héros, qui sera appelé à l’aventure pour sauver une princesse enlevée, éviter un conflit d’exploser en guerre ou relever des défis pour montrer qu’il est digne de sa destinée royale… Des histoires qui se multiplient et se ressemblent.

Dans notre aventure du quotidien, nous sommes appelés à guérir, soutenir un être cher dans une épreuve, prendre les devants pour changer une situation subie,… en somme, sortir de notre zone de confort. Pour ce faire, à chacun sa quête, à chacun son défi.

En ce qui me concerne, j’ai souvent été confrontée à des maux qui avaient besoin d’être traduits en mots. Mon corps a sa manière bien à lui de me faire comprendre que je dois me remettre en question et évoluer.

Mon expérience m’a donc amenée à me pencher sur les messages du corps. À travers ce canal, un nombre incalculable d’informations sont délivrées, apportant une compréhension nouvelle et dédramatisée de ce que l’on vit.

Si on y prête bien attention, le corps commence très vite à nous envoyer des signaux, pour montrer que quelque chose ne va pas. Une fatigue constante, des sautes d’humeur, une sensibilité à fleur de peau, des émotions décuplées qui amènent à des réactions brusques et inhabituelles… Les émotions sont le premier langage du corps.

Selon la médecine chinoise, chaque émotion est reliée à un organe du corps. C’est pourquoi lorsqu’une émotion est trop présente et/ou refoulée, elle va se retourner contre soi en allant directement impacter l’organe concerné.

La maladie en Médecine Traditionnelle Chinoise

Alice Young, une guérisseuse intuitive, disait lors d’une de ses formations que les émotions sont énergies. Cette approche me semble intéressante pour expliquer le phénomène. L’émotion de joie va engendrer une énergie attractive entre deux personnes. À l’inverse, une émotion de colère va amener à un conflit, une mésentente.

Plus précisément, une émotion de colère en lien avec le foie va entraîner une suractivation de cet organe. L’énergie devient de plus en plus puissante. Puisque le corps est une machine très intelligente qui tend à conserver son équilibre, il va essayer par tous les moyens de réguler cet organe déficient.

Pour le réguler, il peut libérer l’énergie de colère cumulée en l’exprimant, ou en travaillant sur ce qui l’a provoqué. Si ce travail n’est pas faisable, le corps va trouver un autre moyen et utiliser ce qu’il a à sa disposition. Il va donc prendre appui sur les organes aux alentours pour lui donner un coup de main.

Ce phénomène est tout de même merveilleux ! Notre corps fera tout pour maintenir son équilibre! Et le phénomène le plus extraordinaire pour y parvenir, souvent jugé comme le pire état d’esprit, est : la dépression !

La dépression pourrait s’interpréter comme le résultat d’un instinct de survie.

Se trouvant dans une situation de déséquilibre, ou de mal-être plus ou moins inconscient, le corps va ralentir pour nous permettre de prendre du recul. Nous devenons amorphe, sans entrain, sans force,… pour d’abord prendre le repos qui nous est dû, puis ensuite, avoir un temps de repli sur soi pour réfléchir.

Je vous parle en tout état de cause, ayant toujours traversé des moments de dépressions à chaque étape fatidique de ma vie. Alors certes, cela est loin d’être une panacée ! Pourtant, avec le recul, je remercie mon corps de m’avoir donné ce moment pour pouvoir reprendre des forces, oser prendre du temps pour moi, enlever mes œillères et apercevoir un autre chemin pour me réaligner avec mes désirs et mes besoins.

Les symboliques des maladies et des messages du corps sont sans fin. J’y vois un moyen d’entamer son propre voyage initiatique. Un voyage qui amène à la guérison, mais,  surtout, qui ramène à la vie.


🕊  Si vous souhaitez témoigner, n’hésitez pas à m’envoyer un mail pour me raconter votre propre expérience 🕊

 

* Campbell, J. (1975). The Hero with a Thousand Faces. London, Great Britain : Ed ABACUS



Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*