Les visas pour la Nouvelle-Zélande

En octobre 2016, je m’envolais pour la Nouvelle-Zélande avec un visa d’un an, dans le cadre d’un pvt, programme voyage travail. Après cette année, j’ai fait plusieurs séjours dans le pays avec un visa tourisme de 3 mois. Puis, en novembre 2019, après avoir décidé de nous installer dans ce pays avec mon mari kiwi, j’ai obtenu un partnership visa d’un an. Pour continuer nos démarches, au cours des prochains mois, nous allons faire une demande de résidence. Passée par ces différentes étapes, je souhaite vous en parler davantage, au cas où vous seriez intéressé de séjourner dans le pays, au-delà de 3 mois.

Plusieurs options existent, dont la plus simple est d’obtenir un pvt, un visa d’un an qui permet de voyager et travailler en Nouvelle-Zélande. La seule condition est d’avoir moins de 31 ans. Les autres types de visa qui existent peuvent être en lien avec un emploi sur place, ou bien rejoindre une personne de sa famille ou son conjoint. Dans ces conditions, votre employeur ou bien la personne de votre famille doit soutenir votre candidature. Selon le type de visa choisi, vous pouvez demander la résidence après un ou deux ans passés dans le pays, à travailler ou bien à habiter avec votre partenaire.

Il est possible de demander l’aide d’un organisme privé, payant, pour compléter votre candidature. Mais si vous êtes un minimum organisé et patient, cela se fait assez facilement. L’immigration néo-zélandaise n’est pas la plus complexe, comparée à d’autres pays plus « fermés » à l’immigration. Si vous rencontrez des difficultés, ils sont rapidement joignables et dans l’ensemble aimables.

Dans notre cas, nous sommes passés par une demande de parntership visa, qui correspond à un rapprochement de conjoint. Cela me permet de rester un an sur le territoire et de pouvoir y travailler. Tous les visas ne permettent pas forcément de travailler, à voir lequel vous correspond le mieux. La procédure a été longue, surtout dans sa préparation. Il est demandé d’apporter des preuves de la relation, et notamment d’avoir habité au moins 6 mois ensemble. Si vous êtes intéressé, je pourrais écrire un article spécifique à ce sujet.

Après un dossier d’une trentaine de pages de preuves de notre relation, et de notre vie commune, une candidature complétée en ligne demandant d’autres informations personnelles, des preuves de nos revenus pour subvenir à nos besoins sur place, et un échange téléphonique avec l’immigration chacun de notre côté pour vérifier que nos réponses concernant notre couple soient cohérentes, nous avons attendu 4 mois pour obtenir une réponse. Entre temps, ayant passé plus de 5 mois en Nouvelle-Zélande, j’ai dû effectuer un examen médical pour prouver que je n’avais pas de problème de santé spécifique, qui aurait pu impacter ma candidature.

Durant le temps d’attente, mon visa tourisme de 3 mois a expiré, donc il m’a été délivré un visa temporaire, pour me permettre de rester sur le territoire. Une fois la demande de visa validée, il devient effectif à partir du jour de la réception. Ce qui est plutôt intéressant, car les mois d’attente ont finalement été des mois de plus de gagné. J’habitais donc déjà à Wellington depuis près de 6 mois, et ai obtenu le droit d’y rester et de travailler pour un an supplémentaire.

L’étape suivante nous concernant est de faire une demande de résidence. Pour cela, il nous faut prouver être dans une relation stable et habiter ensemble depuis un an minimum. Le temps de réponse pour la résidence peut être très long, donc il vaut mieux s’y prendre en avance, même si vous n’avez pas encore l’ensemble des preuves.

Bien évidemment, tous ces visas ont un coup. Les prix peuvent varier entre 300 NZD et 1400 NZD. Cela peut être un frein, et un argument en faveur d’un visa plutôt qu’un autre. Les examens médicaux sont également à notre charge, ce qui peut atteindre 300 à 400 NZD. De ce fait, il faut bien réfléchir avant de postuler, car les frais ne sont pas remboursés en cas de refus. C’est pourquoi nous n’avons pas demandé la résidence directement, qui est la plus chère.

J’espère que cet article vous aura intéressé et apporté quelques éléments de réponses sur les possibilités de séjour en Nouvelle-Zélande. N’hésitez pas à me poser des questions ou laisser un commentaire si vous avez besoin de plus d’informations. Je vous retrouve bientôt dans un nouvel article.

Kelly Anaeh 🕊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *